Plan du site

Appartements

à vendre à Hyon (Mons)

Appartements à vendre à Hyon - Mons

Maître d'ouvrage :
STELIMMO sa

Architecte :
A7 Architecture & Technique

Le parti architectural

Le site de la rue Monte en Peine est caractérisé par l’horizontalité et la rectitude de la route nationale. Le projet s’inscrit dans les lignes dominantes du paysage avec deux bâtiments à l’horizontalité marquée. À ses deux extrémités, des terrasses en gradins assurent un raccordement progressif au sol et une transition avec les gabarits des maisons voisines. Au centre, un grand vide s’ouvre sur l’arrière-fond paysager ; c’est là que les bâtiments se font face, limités à 3 niveaux et animés par le retournement des terrasses en coursives.

La volumétrie des bâtiments s’est construite autour d’un espace extérieur couvert : la terrasse. Cet élément essentiel de la vie en appartement (équivalent à la « véranda » des maisons de rangées) prend ici une importance particulière dans la mesure où il donne aux bâtiments leur échelle et leur identité.

Les caractéristiques du site (vue complètement dégagée à l’avant et à l’arrière) permettaient de déployer les terrasses sur les façades avant et arrière. La distance entre les deux bâtiments (10,5m), les reculs par rapport aux limites latérales (10 m côté sud et 5 m côté nord) ainsi que l’implantation des constructions voisines permettaient de retourner les balcons d’angles sans créer de vis-à-vis (les balcons comprennent une partie à vivre de 2,2 m de profondeur et une coursive latérale de 1,1 m).

Le groupement des terrasses sur deux niveaux avec des voiles verticaux a permis non seulement de préserver des vis-à-vis latéraux, mais également de créer un motif de « boîte » dont les déclinaisons, visibles en façade et sur les angles, intègrent des fonctionnalités telles qu’un accès aux pompiers (étages) ou un auvent pour les entrées communes.

Toutes les faces vues du bas des « boîtes » sont en béton de ciment blanc (béton architectonique). Côté résidents, les balcons sont recouverts d’un platelage en bois dissimulant le système de pente et de rigole de récupération des eaux pluviales. La partie supérieure des auvents en béton est, quant à elle, recouverte d’une résine époxy de manière à protéger le béton des dégradations par la pluie tout en conservant la continuité du cadre. Ces écrins en béton de ciment blanc, sertis dans un volume en briques de terre cuite couleur grise, entaillent la construction en dévoilant une « seconde peau » de bois, parement du dernier niveau.

Les garde-corps en lames de bois horizontales sur structure inox complètent la définition d’un environnement basé sur la douceur et la chaleur du bois : les platelages du sol, le bardage des murs et le filtre de garde-corps.

Entre le dernier étage habillé de bardage bois et les niveaux inférieurs, des continuités accentuent l’emboîtement des volumes au niveau des cuisines et des chambres.

Les grandes terrasses, créées par la réduction successive des volumes aux extrémités des bâtiments, sont aménagées en espaces différenciés : terrasse couverte, jardin ou promenoir.

Architecture :
Atelier A7 Architecture & Technique
Ir Arcangelo SCHENA, architecte dirigeant